mardi, novembre 14, 2006

Durée de vie

Ce matin j’apprends que la durée de vie moyenne d’un séropositif américain est désormais de 24 ans.

Bon.

A l’époque où j’ai appris ma séropositivité, la durée de vie moyenne – ou plutôt optimale – était de 10 ans.

J’ai passé le cap des 10 ans. Pas très bien, mais je l’ai passé. J’aurais pu le passer « pas très bien » à cause de la dégradation de mon état de santé, d’une overdose d’effets secondaires mais non, rien de tout ça. C’est ma tête, décidemment tordue qui a foutu le bordel.

Pour le reste, ça aurait pu aller plutôt bien. 4 années dans le monde des traitements sur 10 années de concubinage avec le VIH, 2 ans en vacances thérapeutiques, une efficacité manifeste des traitements, un système immunitaire décidemment bien costaud.

Alors quoi ? Pourquoi j’arrive pas à avoir un plus normale ?

Si je m’en réfère aux statistiques, il me resterait ‘en moyenne’ encore au moins 15 ans à vivre. Je peux même pousser le vice à me dire que, si mes capacité à résister à ce que je n’aime pas se maintient, on peut pousser à … quoi ? 20 ans ? 25 ans ?

C’est une perspective à la fois très longue et un peu courte pour imaginer construire et terminer une vie car il me semble que je dois reprendre la mienne à zéro.

Aucun commentaire: